Bassou

Le Cabaret l'Escale

EIN VERANSTALTUNGSSAAL DER KULTUR, MUSIK UND ERBE VEREINT

50903674_2325723314128737_10699088190913

Le Cabaret l'Escale

EIN VERANSTALTUNGSSAAL DER KULTUR, MUSIK UND ERBE VEREINT

50903674_2325723314128737_10699088190913

Le Cabaret l'Escale

EIN VERANSTALTUNGSSAAL DER KULTUR, MUSIK UND ERBE VEREINT

50903674_2325723314128737_10699088190913

Dès l’Antiquité, le village de Bassou (Bandritum) figure sur une carte où sont répertoriées les routes et les villes principales de l'Empire romain.

LA LÉPROSERIE

Établie à l’écart du village, près du chemin qui mène au gué de Bonnard, et à proximité d’une voie pour recevoir l’aumône des passants, la maladrerie de Bassou soigne les croisés atteints de la lèpre à leur retour de la Terre Sainte.
Dans un mur de clôture conservé, on peut toujours voir les ouvertures destinées à passer la nourriture aux lépreux.

 

L’ÉGLISE

 

Au 4ème siècle, Hélène, mère de l’Empereur Constantin, découvre en terre sainte le Calvaire où le Christ a été crucifié, le Saint-Sépulcre où il a été enterré et trois croix. L’une d’entre elles est reconnue comme celle du Christ, puisqu’à son contact, une femme agonisante est guérie. Plus tard, Hélène est sanctifiée et, en hommage aux seigneurs et habitants de la paroisse partis en croisade, l’église de Bassou est dédiée à l’invention de la Sainte Croix.

LA MAISON D’ARRÊT

 

Le 19 brumaire an II, la municipalité condamne à dix livres d’amende et à trois jours de détention dans la maison d’arrêt de Bassou, un citoyen menuisier pour fausse accusation portée contre le citoyen curé.

LA MAISON DES RELAIS

Au 17ème siècle, carrosses, coches, chaises, charrettes des laboureurs, chariots des rouliers, cavaliers, piétons, colporteurs et troupeaux encombrent les abords de l’église du village. Un siècle plus tard, le service de la poste aux lettres et celui de la poste aux chevaux sont réunis dans la maison des Relais. Les malles-postes sont mises en service.
Au 19ème siècle, les voitures continuent de rouler sur cette route impériale « une des plus passagères d’Europe ». Mais, l’heure du déclin sonne avec l’arrivée du chemin de fer.

LES ESCARGOTS DE BOURGOGNE

C’est à Bassou que l’on déguste au 18ème siècle, les premiers escargots des vignes de Bourgogne. Alors qu’à la Révolution, l’animal se mange grillé, le père Vallée, aubergiste du village, crée la fameuse recette de l’escargot beurré, avec préparation d’ail et de persil.

Mairie


2 place de l’Église 89400 Bassou
03 86 73 23 73 - mairie@bassou.fr - www.bassou.fr - Facebook